Aller au contenu

3 grandes questions pour comprendre la folie du CBD 

    istock 1321256332

    Vous cherchez des informations précises et actuelles sur le CBD ? Voulez-vous apprendre tout ce qu’il y a à savoir sur cet composant actif dérivé du chanvre ? Sachez que le CBD est aujourd’hui très prisé en France, notamment sur le plan médical. Autrefois considéré comme un stupéfiant et donc un produit interdit, le cannabidiol présente de multiples qualités au fil du temps et des recherches scientifiques. Voici 3 questions qui vous permettront à coup sûr de mieux comprendre la folie du CBD.

    Cet article pourrait vous intéresser : Comment consommer de la trim de CBD ?

    1. Quelle est l’histoire du CBD ?

    Jetons un coup d’œil à l’histoire du CBD au fil des décennies, ainsi qu’aux différents usages de ce produit chimique au fil du temps. De nombreuses civilisations ont utilisé les plantes de chanvre et de cannabis à des fins médicinales pendant des milliers d’années. Des traces de chanvre ont été identifiées dans des endroits du Néolithique qui se prêtaient à la culture.

    Les archéologues ont découvert des motifs épars de plantes de chanvre sur des céramiques et des pots datant de 8000 avant J.-C. sur le site de Xianrendong dans la province de Jiangxi, en Chine. Diverses preuves plus anciennes ont également été mises au jour en Europe et au Japon, indiquant que la plante de chanvre était connue par la majorité des civilisations habitant ces régions.

    Bien que l’origine géographique précise du chanvre soit inconnue, il est certain que cette plante originaire d’Asie a ensuite été vendue ou semée dans diverses parties du monde. Certaines recherches archéologiques ont permis d’estimer sa présence dans certaines demeures préhistoriques à la même époque, entre – 11 500 et – 10 200 avant JC.

    1. Quelles sont les différentes méthodes de culture du cannabis ?

    Aujourd’hui, trois méthodes de culture différentes sont employées pour produire du cannabis légal : la culture en extérieur, la culture en intérieur et la culture en serre.

    • La culture en extérieur est une culture qui se déroule en plein air. Les plantes se développent en profitant de la lumière du soleil. Cela se voit dans la couleur des fleurs, qui tend à être d’un vert plus foncé. Par rapport à la culture en intérieur, la teneur en cannabinoïdes et en terpènes est plus élevée. On dit alors qu’il s’agit de CBD à l’extérieur. La plante de chanvre a sans doute été l’une des premières plantes domestiquées par l’homme, non pas pour ses propriétés curatives, mais pour ses fibres et ses graines solides, ainsi que pour sa capacité d’adaptation.
    • La culture en intérieur, contrairement à la culture en extérieur, est un mode de culture relativement nouveau. La présence de trichomes (glandes résineuses) en grande quantité dans la CBD indoor lui confère une concentration en CBD plus élevée. L’indoor présente un avantage concomitant, qui est un meilleur contrôle en gérant le temps d’exposition et de relaxation, grâce aux lampes présentes dans cette méthode de culture. Ce type de culture est également incroyablement coûteux. En effet, les ampoules et l’entretien sont très chers, car il faut maintenir une température constante.
    • La culture en serre est un type de culture qui combine les avantages des deux autres types de culture. En effet, les serres permettent la création d’un microclimat, permettant de cultiver un CBD de meilleure qualité sans avoir besoin de soins importants.
    1. Quels sont les avantages du CBD ?

    Le CBD est une substance chimique qui présente de nombreux avantages pour les humains et leur santé mentale. Le THC, ou tétrahydrocannabinol, est un autre produit chimique présent dans les plantes de cannabis et de chanvre, mais il n’a pas de propriétés psychologiques ou psychoactives. Pour la suite, nous devons tenir compte de ces facteurs afin de comprendre ses impacts. Cela nous permettra de mieux comprendre la fonction du CBD et les raisons pour lesquelles il peut sembler bénéfique de l’ingérer.

    istock 1267143560

    Cet article pourrait vous intéresser : CBD : Quelle est ma limite journalière ?

    Tout d’abord, des expériences sur cette molécule ont été menées dès les premiers stades de la recherche, et les résultats ont été sans équivoque. Les principes actifs de cette molécule pourraient être utilisés pour réduire les effets secondaires de certains troubles, tels que la maladie de Parkinson, en minimisant les tremblements qui sont associés à cette affection. Il a également été démontré que cette substance chimique pouvait atténuer les convulsions associées aux crises d’épilepsie, ainsi que les épisodes épileptiques eux-mêmes.

    Le CBD est également un allié précieux dans la lutte contre divers problèmes psychologiques que l’on peut rencontrer dans sa vie quotidienne ou au cours de sa vie. La consommation de CBD, par exemple, se lie aux récepteurs CB1 du système neurologique et du cerveau, ainsi qu’aux récepteurs CB2 du système immunitaire et du système digestif, qui font tous partie du système endocannabinoïde.

    Ce système, que l’on retrouve chez toutes les créatures de la planète, y compris les humains, permet au CBD d’agir. Il va, en effet, aider à maintenir l’équilibre de substances chimiques spécifiques afin de procurer du bien-être en se liant aux récepteurs CB1 et CB2.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.